FORUMS DE DISCUSSION DU SITE SOSMIGRAINE.COM

Faisons reconnaître la migraine comme une vraie maladie.
 
AccueilAccueil  L ASSSOCIATION FRANCE MIGRAINE  TOUT SUR LA MIGRAINE  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» MIGRAINE BASILAIRE
Jeu 28 Mai - 22:28 par nadlud

» Désespérée par mes diverses migraines sans solutions...
Lun 18 Aoû - 15:17 par Roxane

» Soigner sa migraine par les plantes
Mer 14 Mai - 9:08 par homely

» migraines catéméniales: solution progestèrone bio-identique
Lun 10 Mar - 16:45 par kalypa

» Bouteillle à la mer...
Sam 22 Fév - 18:40 par Pepette

» Le lycee et les migraines.
Mar 28 Jan - 5:34 par Neskimo

» Intoxication aux anti-douleurs... Besoin d'aide.
Ven 24 Jan - 13:12 par Violette69

» besoin d'avis de migraineux
Dim 12 Jan - 13:34 par clomery

» Besoin d'aide!!!
Jeu 2 Jan - 11:47 par lochlann

MIGRAINE BASILAIRE
Sam 27 Déc - 17:04 par nadlud
Bonjour,

Je me suis inscrite sur ce forum pour parler des migraines basilaires.
Cela fait déjà un an que j'en souffre mais le diagnostic ne date que d'il y a 4 mois.
En effet, mon état de grossesse a retardé le bon diagnostic car tous les médecins disaient que je faisais de l'hypotension due a la grossesse.

Mon neurologue m'a dit que en soit ce n'est pas grave mais qu'il suffit de trouver le …

Commentaires: 10
accoutumance aux triptans
Sam 17 Juil - 13:52 par nanie09
Bonjour à toutes et à tous,
Je suis nouvelle sur le forum et je viens chercher de l'aide et des conseils.
Je suis migraineuse depuis fin 2003 et les crises se sont amplifiées : j'en faisais entre 10 et 12 par mois avec du Nocertone en traitement de fond et de l'Almogran comme triptan. Maintenant, je fais une crise par jour et je prends des triptans tous les jours ! Le neurologue qui me suit me …

Commentaires: 8
Migraine basilaire
Mer 12 Déc - 12:02 par KarinaW
Bonjour à tous,

Je viens d'être diagnostiquée migraineuse avec des migraines basilaires.
La migraine basilaire se caractérise par des aura de troubles neurologiques (diplopie, vertiges, névralgies diverses,...).
Je fais plusieurs crises par semaine, voire par jour qui m'épuisent depuis septembre. Le neurologue dit que je suis en état de mal migraineux.
Vu le nombre de crises, j'ai un …

Commentaires: 1
Marre des migraines et céphalé , a l'aideee
Dim 24 Juil - 19:28 par FLAVIE15
Bonjour, je suis une jeune fille de 21 ans ,et je suis contente d'avoir enfin trouvé un forum qui me correspond , cela fait 9 ans que je supporte chaque jours ces douleurs qui me détruise la vie , sa a commencer quand javait 13 ans au début je me disait que ce n'était qu'une douleur passagère et plus les jours passé et plus javait mal , a l'époque j’étaie a l'école est c’était un enfer rester sur …

Commentaires: 4
Indisponibilité du Desernil: agissons
Jeu 22 Nov - 1:18 par usager_methysergide
Bonjour,

Migraineux depuis l'enfance, j'ai essayé de nombreux traitements de fond. Le seul qui semble agir sur moi est le Desernil. Les usagers de ce médicament rencontrent actuellement deux problèmes sérieux:
- le médicament est indisponible depuis la fin de l'été au laboratoire qui le produit (changement de centre de production); la date de remise en production est inconnue.
- l'ANSM a rendu …

Commentaires: 0
Information
Dim 21 Aoû - 14:30 par MM27stdo
Bonjour à tous,

J'ai trouvé sa : http://www.jesigne.fr/reconnaitrelamigrainecommeunemaladie

Il y avait aucun signature j'ai signé et je vous invite a en faire autant Very Happy

Voila Smile

Commentaires: 1
Migraine et auriculothérapie
Lun 23 Fév - 18:27 par dorie92
Bonjour,
Migraineuse depuis 20 ans je gère les crises à l'aide d'un triptan et d'un traitement de fond avec un betablocant. Ce qui m'a permis de réduire mes migraines avec aura de 7 à 3 par mois ! Ayant entendu parler de l'auriculothérapie, je cherche un hôpital en région parisienne qui pratiquerait cette medecine douce.
Bonne journée :-)

Commentaires: 8
recherche témoignage "migraine du week-end"
Lun 20 Sep - 10:27 par Aurélia
Bonjour,

Dans le cadre d'un dossier pour le magazine Top Santé je cherche le témoignage d'une personne souffrant de migraines le week-end ou en vacances.

Merci d'avance de votre attention

Cordialement

Aurélia

06 20 51 27 06
04 34 04 18 15

Commentaires: 5
Guérir la migraine sans médicament
Ven 22 Avr - 16:56 par MaurelPierre
Bonjour,

Pour information./ Je travaille pour les éditions Heures de France qui viennent de publier cette semaine le nouveau livre du Docteur Jean Thomas, à la tête depuis 20 ans d'une équipe pluridisciplinaire spécialisée dans la compréhension et le traitement des migraines.

Cet ouvrage s'intitule "Guérir la migraine sans médicament", il s'agit d'une nouvelle édition, 5 ans après, …

Commentaires: 1

Partagez | 
 

 les antiépileptiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
france



Messages : 11
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: les antiépileptiques   Sam 8 Aoû - 3:26

Bonsoir,

Connaissez vous ces catégorie de médicaments : Neurontin, Epitomax, Lyrical et d'autres encore.

Est-ce que votre médecin vous a expliqué qu il était important d'arrêter environ 1 mois tous les 6 mois ce traitement, même s'il marche bien?

Vous a-t-on prévenu que ces médicaments pouvaient entraîner une insuffisance rénale ou hépatique ?

Parce qu'on ne m'a rien dit de tout ceci. Ces jours-ci je diminue progressivement Neurontin pour, après une semaine "à blanc" commencer toujours progressivement Lyrica.

Je précise que ces traitements lourds (j ai également Laroxyl 75mg) m'ont été prescrits suite à un sevrage médicamenteux à l'hopital, qui s'est soldé par un échec... Donc depuis 6 mois migraine chronique, la douleur ne me lâche JAMAIS, non j'exagère depuis 2 mois elle n'arrive que vers 13 ou 14h et ensuite je suis aux abonnés absents. Parfois je me shoote au lexomil et ça diminue. Parfois...

Et les seuls médicaments de crise que je tolère et qui sont efficaces sont ceux qui me sont interdits. Une petite galère!

Si vous avez des idées, je suis preneuse (surtout sans ordonnance)

J'espère que qq un pourra répondre à mes 2 premières questions.

Bonne nuit les petits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathant



Messages : 61
Date d'inscription : 22/07/2008
Localisation : Montpellier

MessageSujet: suite   Sam 8 Aoû - 11:10

Bonjour France
Fin 2004 et fin 2005 j’avais essayé 3 antiépileptiques : Epitomax, puis Lyrica et Depakote et tous avaient été un échec. En fait Epitomax m’avait amené à la chronicité de mes céphalées puis un an après je n’avais pas pu supporter les deux autres même à faibles doses.
Je pense que ces antiépileptiques sont des choses qui n’arrangent en rien notre état.
Les neurologues jouent un peu aux apprentis sorciers avec ces molécules……
Vous dites que les seuls médicaments qui pourraient vous soulager vous sont interdis.
Quels sont-ils ?
Moi aussi je suis sous Laroxyl mais seulement à 13 gouttes matin et soir depuis 2005, mais là aussi ce médicament ne s’attaque pas à la source de notre mal. Il a l’air assez efficace pour les sevrages hospitalisés(sous perf) mais comme tous à la longue ils perdent de leurs effets.
75mg me semble une dose très forte pour une longue période.
Moi les mois où je vais un peu mieux j’en profite pour diminuer de qqs gouttes et pareil pour le Rivotril.
Si comme le pense solax la majorité des migraines et céphalées viennent de contractures de nos muscles des yeux les Myorelaxants style Myolastant, Rivotril, Coltramyl et autres de ce genre peuvent nous apporter un mieux mesurable.
Cela a été le cas pour moi et l’est encore parfois sauf que leurs prises à long terme leurs font perdre de leurs efficacités sans soigner le mal.
Si j’ose faire un parallèle, traiter une contracture d’un muscle d’une jambe par exemple se fait assez bien avec ce type de relaxant, du repos de la partie contracturée, un peu de temps et pour finir apprendre à mieux le faire travailler et l’étirer de temps en temps.
Pareil pour une inflammation = repos + ani-inflammatoires.
Le problème avec nos yeux c’est qu’il est pratiquement impossible de les mettre aux repos.
Même quand l’on dort, ils travaillent (rêves, cauchemars) ou se positionne d’une certaine façon qui fait que dès le réveil ils sont « bousculés ».
Même si vous allez me dire que j’en arrive à la déduction de solax, je veux surtout en arriver à dire qu’il faut arriver un jour ou l’autre à arriver à diminuer considérablement tous ces médocs. Le Grand Mr Marechal que certains(es) ont côtoyé sur l’ancien forum n’en démordait pas à ce sujet.
Mais je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire………
Pardon France de ne pas avoir vraiment répondu à vos questions, mais je veux commencer à étayer en raisonnement pour que tous nous puissions un jour éviter à d’autres la surmédicalisation (parfois nécessaire durant un temps) qui ne nous guéri pas de notre mal.
Courage
Mathant

Ps : j’ai pu mal exprimer ma pensée, je ne suis ni en littéraire ni un professionnel de la santé alors j’accepterai que l’on me corrige ou que l’on me complète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
france



Messages : 11
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Sam 8 Aoû - 11:45

Merci pour votre réponse.

J'ai très souvent participé à l'ancien forum et je me souviens très bien des conseils de Maréchal.
Je n'ai pas spécialement envie de prendre ce genre de médicaments, mais je n'ai pas trop le choix. Je suis en arrêt de travail depuis 6 mois, je ne sors pratiquement pas de chez moi et je ne peux "rien" faire, tout provoque la douleur : lecture, télé, téléphoner, ordinateur, faire des courses, du rangement. J'en suis réduite à "attendre" que ça passe. Je n'en peux plus.
Bien sûr que j'envisage la méthode Solax, dans qq mois peut-être.

Actuellement, mon but c'est de pouvoir reprendre le boulot qui se passe évidement en majorité sur informatique.

Je suis comme tout le monde ici, j'ai fait des tentatives dans pleins de domaines différents, sans parles de tous les ostéopathes : hypnose, réflexologie plantaire, médecine chinoise, acupuncture, magnétiseur, régimes plus ou moins farfelus, shiatsu, et j'en oublie certainement.

Je fais des séance d'EMDR avec une psy et il semblerait qu'on avance et qu'un élément traumatisant vieux de plus de 20 ans soit à l'origine de pleins de maux dont cette migraine.

J'ai lu votre témoignage suite à votre séjour en Corse, j'espère vraiment que vous allez aboutir (même si je ne comprends pas tous les termes médicaux).

On verra les résultats que juliette obtiendra en octobre.

Passez un bon week end (pour moi c'est un jour comme un autre, où je vais passer l'après midi dans l'obscurité de ma chambre).

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathant



Messages : 61
Date d'inscription : 22/07/2008
Localisation : Montpellier

MessageSujet: suite   Sam 8 Aoû - 16:25

Re bonjour
Une chose est sûre, vous prenez ces antiépileptiques depuis qqs mois et ils ne vous apportent aucunes améliorations alors pourquoi votre médecin ou neuro continue-t-il à vous les prescrire ?
Nous savons qu’il faut en général au moins 2 à 3 mois pour qu’un nouveau traitement de fond apporte une amélioration ( trouver le bon dosage, diminution de certains effets secondaires, etc …). Mais à un moment il ne faut pas s’acharner aveuglément. Pire encore toutes ces molécules déséquilibrent complètement notre système de gestion de la douleur.
Moi aussi j’ai essayé différents ostéo, vu des guérisseurs, des magnétiseurs, pratiqué l’hypnose(auto-hypnose), effectué des régimes(suppression de certains aliments), shiatsu etc…
Je n’en ai aucuns regrets car parfois cela m’a fait un peu de bien durant qqs temps (effet placebo ?) mais surtout au moins cela ne m’a pas fait de mal. Attention qu’en même à l’ostéo surtout au niveau des cervicales.
Quand au suivi psy j’ai été moi-même suivi durant qqs années pour sortir d’une dépression indue en grande partie par des migraines terribles durant 2001 où j’ai vraiment craqué.
Quels sont les traitements de fond que vous avez pris ?
Et encore une fois quels sont les médocs qui vous sont interdis alors qu’ils étaient les seuls à vous faire du bien ????
Partir en Corse sous une camisole de médocs qui en plus ne vous apportent rien n’aidera pas à pouvoir suivre la thérapie de solax correctement.
J’ai fait remarquer à solax qu’Alex et Cola ne prenaient plus de traitements de fond depuis un certain temps. Cela a sûrement été un plus pour que leurs corps soit plus réceptifs à la thérapie. Cola à parfois dû gérer un départ de migraine avec ½ Tritan + antalgique mais rien de plus qu’avant d’aller en Corse.
Moi j’ai eu recours aux Bi-profénid pour enrayer une inflammation de certains tendons et autres causée en partie par certains exercices.
Et en dehors de ma difficile pathologie (œil gauche ayant jamais travaillé de ma vie et œil droit lui HS) ma prise de Rivotril au quotidien depuis tant d’années m’a enlevé le joker que pouvaient avoir Cola et Alex en pouvant prendre des décontractant musculaires que pouvait nous prescrire solax (par l’intermédiaire de son médecin ou du notre).

Je souhaite que d’autres personnes que moi puissent mieux vous renseigner à vos questions précises.

A bientôt
Mathant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
france



Messages : 11
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Dim 16 Aoû - 13:27

Bonjour Mathant,

Les médicaments interdits sont tous ceux qui peuvent entrainer une dépendance : di antalvic, propofan, lamaline, prontalgine etc. Les triptans car j'ai de la tension et les anti inflammatoires qui sont peu efficaces et qui me bousillent l'estomac.

Pour répondre à votre question sur les antiépileptique, Lyrica m'est prescrit car différent du Neurontin (je ne pouvais plus prendre ce dernier compte tenu de certains effets secondaires que l'autre n'a pas)

Je dois le commencer ce soir et franchement je ne sais toujours pas si je vais le prendre.

Mais je suis persuadée que j'approche du but dans mon travail avec la psy, car il y a énormément de situations anciennes qui me perturbent actuellement, sans raison particulière.

Désolée d'être brève, mais d'une part, je ne peux pas rester longtemps devant l'écran et d'autre part, si je vous donne plus de détail ce sera en MP.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie noelle



Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: commentaires pour france et pour mathant   Dim 16 Aoû - 14:24

moi aussi je suis passee par toutes les medecines reconnues ou non dt vs parlez:pour les antiepileptiques que j'aurais du prendre aussi puisque c'est à la mode chez les neurologues!ça ne s'est pas pose parceque je n'ai pas pu les supporter(vomissements)et moi aussi je suis limitée dans ce que je peux prendre car mon foie ne supporte plus grand chose entre autres le doliprane.
moi aussi je suis devenue deprimée et j'ai fait del'EMDR avec une psychologue tres bien et bien sur personne n'a eu une vie ou une enfance ss problemes mais je ne crois pas que lesmigraines viennent de là;les tensions les accentuent ,c'est sur mais pour moi ce n'est pas l'origine.
je ne pensais pas que le rivotril etait un decontractant musculaire mais aussi de la famille des vieux antiepileptiques (question à mathant);
et justement je voulais vous demander si vous croyiez que ca servait àqqch de continuer à prendre laroxyl et rivotril tous les jours;j'ai arrete tres doucement le laroxyl et je n'ai pas vu de difference;je le prends seulement occasionellement qd j'ai tres mal :25 gttes comme une piqure;qu'en pensezvous?
moi aussi France je souffre avec l'ordi et je fais un effort pour communiquer avec vous tous ;et en meme temps qd on est au bout du rouleau comme je l'etais vendredi soir ,cela fait un bbien fou d'etre ecoutee et comprise;
l'ordi c'est pour dire que Solax vient de me tel pendant 1 h;elle est formidablement genereuse et ne pas supporter l'ordi confirme son diagnostic + les test oculaires qu'elle m'a fait faire;je suis convaincue et je suis en train de voir comment aller en Corse;si il y ena qui ont des plans economiques indiquez les moi,car je vais deja en Belgique;j'ai ete mise en invalidite par la secu et cette salete de maladie entraine bcp de depenses
courage France ;je te comprends car je n'ai pas beaucoup d'heures de repit par jour non plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathant



Messages : 61
Date d'inscription : 22/07/2008
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Suite   Dim 16 Aoû - 15:36

Bonjour Marie-Noëlle et France
Moi aussi j’ai été surpris quand mon médecin traitant m’a dit que le Rivotril a pour effet de décontracter mes muscles. Car comme vous le dites il est d’abord un ancien antiépileptique.
Mais bien souvent chez de nombreux médoc leurs panels d’actions même si ils sont ciblés pour une pathologie ou maladie ils interviennent aussi sur d’autres facteurs.

Rivotril : Molécule(s) : Clonazépam
Classe thérapeutique : Anticonvulsivant de la famille des benzodiazépines
Effets secondaire : somnolence


Myolastant : Molécule(s) : Tétrazépam
Classe thérapeutique : Myorelaxant de la famille des benzodiazépines
Effets secondaire : somnolence

.
Les benzodiazépines (Doctissimo)
Plusieurs indications

En effet, chaque benzodiazépine a plusieurs actions pharmacologiques dans des proportions variables : sédatives, anxiolytiques, anti-convulsivantes et myorelaxantes. Elles seront donc utilisées pour traiter l’anxiété et les insomnies bien sûr mais aussi l’épilepsie et les contractures musculaires (torticolis, lombalgies…).

Pour le Laroxyl moi aussi j’ai essayé de le supprimer petit à petit (goutte par goutte) durant mes meilleures périodes.
Je n’y suis pas arrivé comme vous.
Mais moi aussi quand cela va moins bien (en accord avec mon médecin) je remonte mes doses.
Actuellement en général je suis à 13g matin et soir de Laroxyl
Et à 12g matin et soir de Rivotril
J’ai essayé de remplacer ma prise matinale de Rivotril par du Coltramyl qui est un myorelaxant (sans somnolence) durant mon séjour en Corse mais sans réel succès.

Maintenant prendre une seule prise de 25g comme traitement de la douleur comme vous faîtes je ne sais pas ce que cela peut donner.

Maréchal m’avait conseillé (outre le sevrage des Triptans et alternance avec Bi-Pro) de réduire au mieux ce traitement de fond mais surtout de ne pas le lâcher tant que les migraines ou céphalées seraient encore trop nombreuses.

Le mieux serait sûrement de pouvoir s’en passer ou au pire de trouver un autre traitement de fond (alternance des molécules).

Je pense que vous avez raison d’essayer de finir votre thérapie en Belgique si vous sentez que cela vous apporte du bien.

France je ne peux pas vous dire si il est bien que vous essayez le Lyrica, nous sommes plusieurs sur ce forum a n’avoir pas été enchanté par ces antiépileptiques mais je ne suis ni médecin ni neuro pour vous dire quoi faire.
Quand au suivi psy moi j’ai dû en passer par là qqs années mais j’étais vraiment en dépression.

Courage encore et encore

Mathant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
france



Messages : 11
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Lun 17 Aoû - 21:12

Bonjour à tous les 2,

Marie Noëlle je suis tombée sur ton appel au secours de 'lautre jour, il m'a énormément touchée et je peux te dire que tu n'es pas la seule à parfois se dire "s'endormir et ne plus jamais se réveiller pour n'avoir plus jamais mal". Cette pensée m'aide figure toi lorsque je suis vraiment au désespoir et je me dis (je sais que ça peut choquer) : j'ai une solution de repli, le jour où je n'aurai plus aucun espoir... Mais comme tu le dis ,après on pense à ses proches et on se dit qu'on ne peut pas leur faire ça.

Pour moi les ttt de fond ont été, je cite dans le désordre : nocertone, lopressor, la DHE, anafranil, laroxyl ( là c'est ma 2ème cure), avlocardyl, desernil, seroplex et seropram qui sont des anti dépresseurs, rivotril, cymbalta, depakote(celui là a été affreux j'ai cru que je perdais la raison)... peut être d'autres dont je ne me rappelle pas.

Par contre les triptans n'ont jamais réellement calmé mes crises. Le rivotril m'avait été prescrit une première fois il y a très longtemps pour m'aider à m'endormir. Je n'avais pas encore de migraines. J'ai déjà testé le myolastant et myorel G, qui n'ont pas agi sur les mig, mais sur mon arthrose cervicale oui.

Mathant, je pense que tes doses de rivotril et laroxyl sont raisonnables et si ce nobmre de gouttes te permet de vivre normalement, il faut continuer. Pour te donner un ordre d'idée, lors de mon sevrage en février à l'hôpital, on a commencé par des perf de laroxyl le soir 25mg, puis 3 jrs après 50 puis 3 jrs après 75. Ensuite, ils diminuent la perf en donnant 50mg en perf et 25 en comprimés, puis 25 en perf et 50 en cp etc. Comme ça n'a pas marché, une fois chez moi on est même passé à 100mg, rein à faire.

Par contre je suis en train de penser à qq chose. Pour soulager la douleur, à l'hôpital on te met sous oxygène et ensuite sur prescription médicale je l'ai eu à la maison pendant 3 mois. Ca marche si tu le fais dès le début de la douleur (nuit et jour quoi). C'est ta pharmacie qui s'occupe de ça avec l'ordonnance, et une société spécialisée te livre les bouteilles. Au début on me livrait tous les 2 à 3jours. Pourquoi ne pas tenter marie noëlle ? Ton géné ou ton neuro peuvent certainement te faire une ordonnance ? Par contre au bout de 3 mois "plein pot" ça n'a plus marché car j'étais en accoutumance.

Bon je bavarde trop et ma tête me rappelle à l'ordre. Je reviendrai très bientôt.

A + les amis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie noelle



Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: reponse a France   Mar 18 Aoû - 15:47

bonjour France et merci d'avoir pris le temps d'ecrire alors que c'est douloureux pour toi.
Moi aussi j'ai essayé presque tous les traitements de fond ayant consulté tous les neurologues parisiens s'occupant des migraineux.
En ce qui concerne le sevrage au laroxyl,j'ai une copine qui l'a fait, mais chez elle, comme tu le decris et ça a bien marché pour elle ; mais moi a 50 mg de laroxyl j'etais une vraie zombie : c'etait dangereux au volant et je n'arrivais plus a me concentrer au travail.
Pour l'oxygénation, il me semble que quelqu'un avait parlé sur ce forum d'une méthode, je ne me souviens plus mais j'ai surement du l'essayer (on essaie tout n'est ce pas ?).
Aujourd'hui pour la premiere fois depuis une semaine, je vais bien, mais ca ne veut pas dire que je n'ai rien pris : comme tous les matins ou presque, apres un reveil horrible, j'ai avalé un artotec et 1/2 zomig et pour une fois ca c'est stoppé.
Et la je m'adresse a Mathant qui d'apres Juliette est un sage et a mal quotidiennement, car je ne sais comment faire pour arreter de prendre toutes ces "cochonneries". La journée je tiens avec des poches de glace et les cheveux mouillés mais le matin c'est trop dur ; des fois je vomis meme mon petit dejeuner. As tu des conseils ? Solax m'a dit qu'on pouvait se sevrer des triptans avec des oligoélements mais je sais pas lesquels, es tu au courant ?
Moi aussi France, je me suis deja endormie en esperant ne pas me reveiller, surtout que le medecin belge dit que les triptans sont dangereux en vieillissant mais bon il faut tenir le coup ; on va trouver une solution
je suis optimiste hein quand je n'ai pas mal ?!!.....
Amitiés a tous
a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette



Messages : 90
Date d'inscription : 24/07/2008
Localisation : Roussillon

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Mar 18 Aoû - 17:10

Marie Noelle,

Avez-vous pu lire les commentaires de Maréchal dans ce même forum ? c'est le topic Maréchal : action triptans et il y a aussi "sevrage triptans"

Peut-être trouverez-vous qq chose. Il y avait Fabia qui y était arrivée mais elle ne vient plus. Peut-être aussi Lulu mais je ne suis pas sûre ....
A plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
solax



Messages : 56
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : bastia

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Mar 18 Aoû - 17:25

bonjour à tous

j'ai eu des infos intéressantes par une amie médecins formatrice en nutrition macrobiotique à qui j'ai demandé comment on pouvais faire une désintoxication médicamenteuse .Ce médecin en qui j'ai une grande confiance , m'a dit de vous proposer un traitement à base de complément nutritionnel .Je le communiquerais par mail à ceux que çà interesse .

bon courage à tous ceux qui souffrent et toutes mes amitiés

Sophie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathant



Messages : 61
Date d'inscription : 22/07/2008
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Suite pour Marie-Noëlle   Mer 19 Aoû - 20:22

Bonsoir Marie-Noëlle

Pour l’oxygénation c’est en fait de l’hyperventilation qui a été évoquée et le meilleur conseiller de cela c’est « jip » du forum qui en est le spécialiste. J’avais plusieurs fois été en contact avec lui pour lui parler de mon cas mais cela ne marche pas sur moi car je ne souffre pas de migraines comme vous toutes mais de céphalées au niveau de mon œil droit à 90%.
Je n’utilise que très peu les triptans depuis 1 an (seulement les rares fois ou ma céphalées se transforme en migraine pour arriver à la stopper après une prise de Bi-profénid).
Essayer de le contacter par la messagerie personnelle de ce forum.

L’idée de France pour la mise sous oxygène peut être une piste à explorer pour vous. Vous devriez en parler à votre médecin.

Quand au sevrage des Triptans Lulu explique bien sur son Blog comment elle l’a effectué. Voilà le lien : http://amycranieetmoi.hautetfort.com/

Même si ma douleur à l’œil est présente tout le temps j’ai quand même très souvent des niveaux très très bas qui sont de simples gênes qui me permettent d’avoir des heures « heureuses » surtout en matinée (sauf dans les mauvaises périodes).

Merci à Juliette pour l’adjectif sage mais je suis simplement comme vous à la recherche d’un mieux être.

Amitiés
Mathant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jip



Messages : 11
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Mer 19 Aoû - 22:11

Bonsoir France Marie-Noelle et Mathant,

Le problème de l'oxygène qu'a essayé France est que lorsque l'on vous dit de respirer de l'oxygène.... et bien on respire !!!! Puis au bout d'un certain temps, le fait d'avoir un masque sur la figure devient une habitude et on ne pense même plus à respirer profondément. L'oxygène en lui même n'a aucun effet sur la migraine (il est par contre possible qu'il soit efficace directement pour l'algie vasculaire de la face (AVF)).
Mathant, maintenant que tu fais bien la différence entre migraine et cette céphalée au niveau de l'oeil gauche il serait souhaitable que tu consultes à nouveau, mais en ne parlant surtout pas des épisodes migraineux. Il faut un diagnostic précis pour cette céphalée et éventuellement un traitement spécifique. Si le médecin t'embarques sur la migraine, tu lui dis simplement que la migraine tu en as effectivement déjà eu il y a longtemps, mais que là c'est différent. Et surtout ne pas lui parler de la dégénérescence éventuelle en migraine....

Bon courage à toutes et tous

Jip
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu



Messages : 61
Date d'inscription : 24/07/2008
Age : 31
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Jeu 20 Aoû - 11:20

Bonjour à tous et toutes,

Je viens de parcourir le sujet.
Je n'ai peut être pas tout lu en détail ( la canicule de ces jours ne m'a pas fait du bien, comme à beaucoup ici je suppose, et j'ai les yeux explosés!), et donc je risque de répéter quelque chose qui a été dit plus haut :
Les antidépresseurs ne sont pas fait pour être pris au long terme.
En France, les médecins sont les champions pour les prescrire au long cours...Si je me souviens bien, sur la notice du laroxyl il est écrit "pas plus d'un mois". Au delà, il existe un problème de dépendance.

Pour ma part, j'étais à 10gouttes le soir, j'ai mis 3mois pour me sevrer...Effet rebond, nausée, etc. 10gouttes seulement!! J'étais peut être plus sensible que d'autres à ce médoc, mais cela montre bien aussi la puissance de celui-ci!

Pour mon sevrage de médicaments (laroxyl, triptan, ibuprofène, paracétamol bi-profénid...hum, sacrée liste de courses!), j'ai tout arrêté, d'un coup, pendant quasi 2mois. Cela fait 10mois maintenant, et mes migraines se sont considérablement espacées. Presque 2mois sans migraine, quelques maux de têtes qui passent le plus souvent avec 500mg de paracétamol.
Je suis actuellement sous séglor, aucun effet secondaire (ça change des anti-épileptiques...).
Bref, je crois que je m'éloigne du sujet.

Pour mon sevrage j'ai été aidé par une neurologue formidable(Toulouse, pour ceux que ça intéresse), qui a bien compris mon besoin de ne pas passer par la case hôpital, et m'a laissé faire mon sevrage chez moi, avec une ordonnance pour du dompéridone (anti-nauséeux) et c'est tout.
Les anti-épileptiques, pour ma part, marchaient pendant 4/5mois, après, rien.
Epitomax, le plus catastrophique. Je ne comprends d'ailleurs pas qu'il soit encore vendu, avec tous les effets secondaires qu'il entraine (pour ma part : infections urinaires, état dépressif...super!). Je l'ai arrêté sans attendre l'avis de ma première neurologue qui m'avait mis sous trois traitements de fonds en même temps. (Ça aussi, faudra m'expliquer comment c'est possible...La logique des interactions médicamenteuses n'existe t'elle que pour certaines maladies?!!)

Bon, je crois que j'ai dit beaucoup de choses, sans forcément répondre au sujet.
Pour le sevrage, je ne pense pas qu'il y ait de solutions miracles. Le seul conseil que je donnerai, c'est d'essayer au mieux de le faire chez soi, car à l'hosto, on vous fout automatiquement sous laroxyl. Remplacer une dépendance par une autre n'est pas une solution.
A bientôt,
Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amycranieetmoi.hautetfort.com
france



Messages : 11
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: oulala   Jeu 20 Aoû - 12:50

C'est super, plein de monde répond !!!

Pour Marie-Noelle
Le sevrage des triptans : je peux rien dire, car je n'ai presque jamais pris de triptans. Par contre (comme l'écrit Mathant) ne pas confondre oxygénation et hyper ventilation. Moi, je te parle de bouteilles d'oxygène, tu respires dans un masque : si tu l'as déjà fait c'est sur que tu t'en rappellerai. Mais je ne suis pas d'accord avec JIP, l'osygène agit sur la douleur, par contre migraines ou céphalées de tension, ça je ne sais pas.

Pour Jip : j'ai tenté avec succès l'hyperventilation que tu a décrit, et ça marche pas mal, sur les "petites" douleurs. Cela marche mieux pour moi que les exercices oculaires.

QUESTION A TOUT LE MONDE (mais je crois que je connais la réponse)
Je prends cette sloperie de Lyrica depuis dimanche soir 1 à 50mg, et j'ai de plus en plus mal, je pleure sans arrêt, c'est le gros merdier. Est ce que je dois continuer pour voir si les effets secondaires diaparaissent ? La neuro et la psy sont en congés, inutile que je vois le généraliste remplaçant qui n'en saura pas plus que moi.

Et dans tout ça j'ai tjrs le laroxyl qui a 75mg fait office d'entidépresseur

Je précise que je n'ai jamais eu de migraines "classiques" comme la plupart d'entre vous. Je vomis uniquement lorsque la douleur est insoutenable. On me classe migraineuse de par la fréquence et l'intensité. De plus les migraines sont apparues à l'age de 37 ans alors que pour beaucoup d'entre vous vous l'avez depuis votre adolescence ou très jeune.

Excusez les fautes mais je relis vite fait car l'écran ne m'arrange pas.

J'aurai aimé encore écrire plein de trucs, mais là... faut être raisonnable, je suis rstée assez longtemps pour ma tête.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dol.



Messages : 52
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Jeu 20 Aoû - 15:12

Bonjour à tous,

Lulu, ce que je retiens de votre intervention et merci de l'avoir fait, c'est que votre persévérance et votre courage ont porté leurs fruits.
Vous avez souffert mais pas en vain.
Et puis, vous avez enfin trouvé le traitement de fond qui vous convient, c'est merveilleux.
J'ai envie de vous poser la question : ça fait quoi d'être de l'autre côté ?
Faire partie de ceux qui ont réussi, comme la quête du Grall.
J'espère que vous "croquez la vie" pour toutes les minutes que vous avez perdu à être malade dans le passé.

J'ai déjà donné mon avis sur les anti- épileptiques. Pour moi, Dépakine et Epitomax = ce qu'on donne quand on ne sait plus quoi donner d'autres. Plus jamais ça.

Pour ce qui est du sevrage, je me suis imposée une limite de médicaments.
Je dois consommer maintenant 1 voire 1.5 triptans par mois.
Ce qui me permet d'avoir des périodes "nettes" parfois de 15 jours.
Je replonge irrémédiablement dedans et plein pot en période de règles.
Cela ne veut pas dire que j'ai qu'1.5 jours de migraines par mois,non.

Maréchal avait donné une espèce de ligne conductrice : se donner un maximum par mois par molécule, alterner (même pendant la même crise de 3 jours), se soulager des tensions musculaires (notamment au niveau des cervicales pour que cela ne s'aggrave pas) et supporter lorsque l'on a plus d'obligations (we, vacances...).

Il conseillait d'espacer les prises de triptans de 20 jours.

Aujourd'hui, je ne suis plus sous traitement de fond et ce, depuis mars 2008. Je n'ai jamais aussi bien géré mes crises mais je souffre encore beaucoup (Bref, je souffre plus pendant les crises qu'avant car j'endure mais j'arrive à espacer un peu les crises).

Je ne suis pas prête à reprendre un traitement de fond mais je n'ai jamais essayé SEGLOR donc peut être qu'un jour... cela me laisse une cartouche.

J'ai un réel espoir quant à la thérapie de Solax, qui a l'avantage d'être naturelle. Pourquoi ? J'ai évité plusieurs départs de crise pendant les vacances avec les quelques gestes qu'elle m'a décrite.
Et chose qui ne s'était jamais produit, j'ai enrayé une crise aussi grâce à la simple prise d'un tetrazépan.
Par contre, j'ai l'impression qu'il ne faut surtout pas atteindre un niveau de douleur (en tous les cas, pour moi) et donc être encore plus à l'écoute de son corps, ce qui n'est pas facile lorsque l'on bosse à fond.

Courage à vous tous avec cette chaleur, je suis mieux dans mon bureau climatisé !!

Dol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jip



Messages : 11
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Jeu 20 Aoû - 17:57

Pour France,

Le lyrica (comme le Neurontin) n'a d'intérêt que lorsque les migraines sont intriquées avec un autre type de céphalées d'origine plus ou moins névralgique.
Il n'a aucune action sur la migraine en elle-même.

Jip
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu



Messages : 61
Date d'inscription : 24/07/2008
Age : 31
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Ven 21 Aoû - 12:34

Dol.,

Pour répondre à votre question, je ne me sens pas de "l'autre côté". Je suis toujours migraineuse, je l'ai quasi toujours été, je le serai toujours. La seule fois où je l'ai oublié, cela devait être 3mois après mon sevrage : j'avais passé presque 6semaines sans migraine, je me disais donc que cela allait vraiment mieux, que je pouvais pousser le bouchon. J'ai tout accumulé : petite nuit, journée sur l'ordi, repas à14h, j'étais libre...Et j'ai tout ramassé le soir même. Une migraine qui à mon échelle était bien un 8/10...Du coup aujourd'hui, je suis extra prudente. C'est sûr que je profite beaucoup plus de la vie, car je n'ai plus cette douleur perpétuelle...Mais j'ai toujours des migraines.
mon avantage aujourd'hui, c'est que j'arrive à gérer les crises sans triptan, sans dérivé de codéine. Ok, avec des médocs, mais rien comparé à ce que je prenais avant.
Je sais aussi qu'ayant été dépendante, je dois faire très attention à tous les médicaments que je prends. En fait, c'est comme un alcoolique qui sait qu'il peut replonger, même avec juste un verre. Je suis consciente des dangers des médicaments, à chaque fois que j'en prends.
Du coup, je ne me sens pas libre non plus. Je sais, vous allez me dire que je pourrai me satisfaire de ces moments "sans". Mais on s'habitue vite à ne pas avoir mal, alors on voudrait que ça n'arrête jamais.
Bref, j'espère qu'un jour vous me comprendrez...Cela voudra dire que vous avez réussi de manière naturelle avec Solax!

Bon courage!

A bientôt,
Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amycranieetmoi.hautetfort.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les antiépileptiques   Aujourd'hui à 4:55

Revenir en haut Aller en bas
 
les antiépileptiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» antiépileptiques et risques
» Des anti-épileptiques contre Alzheimer
» antiépileptiques et traitement de la douleur
» TFE en orthophonie, recherche parents d'enfants épileptiques
» Intéractions anti douleurs et anti épileptiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMS DE DISCUSSION DU SITE SOSMIGRAINE.COM :: VOS SUGGESTIONS DE FORUMS ET COMMENTAIRES DIVERS :: Commentaires divers-
Sauter vers: